Course MM 2012 - Lac Taney - Cornettes de Bise

Le refuge de la Vuivre nous accueille chaleureusement et nous prenons possession des dortoirs dans la bonne humeur.  Chacun s'installe de son mieux pour passer la nuit tout en admirant le magnifique paysage aux sommets couverts par les chutes de neige de la veille.

Refuge de la Vuivre

Ayant repris des forces, nous effectuons une jolie balade autour du lac tout en ramassant myrtilles et framboises. Ensuite de quoi, nous prenons un verre bien au chaud à l'auberge alors que le thermomètre commence à chuter avec le crépuscule.  Toujours aussi pétillant, notre bon vieux Robert est de la partie.

Robert Oeuvray

Le souper à l'auberge de la Vuivre est copieux et c'est surtout un grand plaisir de nous retrouver en cette occasion. On discute de tout et de rien, on rigole et le temps passe trop vite. Il est déjà temps de se coucher pour prendre les forces nécessaires à l'ascension du lendemain. Et, comme la météo est incertaine, certains tentent d'apercevoir une étoile dans un ciel couvert de nuages.

Souper au Refuge 

Dimanche matin, la météo nous sourit et nous entamons la montée en direction des Cornettes de Bise sous un ciel légèrement couvert, mais de bonne augure. Dans notre ascension, nous rencontrons rapidement la neige qui devient rapidement de plus en plus profonde, poussant certains d'entre nous à prudemment renoncer car le chemin est très glissant.

Montée aux Cornettes de Bise

Finalement, c'est une des Cornettes voisine au sommet le plus haut qui offre ce magnifique panorama aux plus téméraires. C'est une belle récompense de voir la mer de brouillard sur le bassin lémanique et toutes ces montagnes autour de nous. D'ailleurs, on voit le "Oldenhorn" que nous avons gravi l'année passée. Notre ami Guy Lecoultre a réalisé ce magnifiques cliché panoramique.

Vue panoramique du sommet 

 Lors de la descente, nous pique-niquons dans un champs de myrtilles enneigé. Mais, voilà que le brouillard lémanique remonte et commence à couler dans la vallée et nous nous dépechons de rentrer. La superbe vue sur le lac invite à prendre encore quelques photos ( ici mon fils Nicolas Lyner ). Finalement, nous voici tous arrivés à l'auberge de la Vuivre qui nous accueille une dernière fois pour un petit verre amical. Quelques gourmands emportent une tomme artisanale ou de la double-crème achetés à la fromagerie d'alpage.

Nicolas Lyner

Et. c'est le moment de nous quitter en prenant une dernière photo de groupe sur le parking. Nous pensons à  tous ceux qui n'ont pas pu venir et avec qui nous aurions aimé partager cette belle course MM. Une pensée toute particulière à notre cher Jean-Pierre Pellegrinelli resté à Lyon.

  Photo de groupe

L'année prochaine, nous nous retrouverons à nouveau pour le traditionnel repas des micromécaniciens. Toute l'équipe de organisateurs se réjouit de vous revoir en cette occasion et merci pour votre fidélité.

Christophe Lyner.